Une association peut-elle émettre un reçu fiscal ?

Publié le : vendredi 27 juillet 2012 - Modifié le : mardi 18 octobre 2016

Oui

Les associations françaises peuvent émettre si besoin un reçu fiscal. Les organismes qui délivrent, sous leur responsabilité, des reçus fiscaux.

Ceux-ci ouvrent droit à réduction d’impôt au profit des donateurs personnes physiques ou entreprises (mécénat) assujetties à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS) ou encore à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), doivent répondre aux conditions suivantes :
- exercer leur activité en France (prise en compte possible de programmes humanitaires au profit de populations en détresse dans le monde)
- le don doit être effectué à titre gratuit sans aucune contrepartie
- l’organisme doit être d’intérêt général à caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, familial, humanitaire, sportif ou culturel
- la gestion de l’organisme doit être désintéressée et l’activité non lucrative
- l’association ne doit pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes (être "ouverte")
- les reçus doivent comporter les mentions prévues par un modèle type fixé par l’arrêté

A noter : une procédure de rescrit (non obligatoire) permet de s’assurer préalablement auprès de l’administration fiscale que l’organisme est bien un organisme d’intérêt général afin d’éviter une amende égale à 25% des sommes mentionnées sur le reçu fiscal délivré.

En savoir plus sur les Dons manuels

Dans la même rubrique

27 juillet 2012

Les bénévoles peuvent-ils bénéficier de la réduction d’impôt s’ils renoncent aux remboursements de leurs frais justifiés ?

Oui. Les bénévoles peuvent soit demander le remboursement de leurs frais à l’association, soit y renoncer expressément et bénéficier de la réduction d’impôt relative aux dons.
26 juillet 2012

Que devient le patrimoine d’une association après dissolution ou en deshérence ?

Une association n’est pas, en principe, tenue de rendre publique sa dissolution, mais elle peut le faire volontairement à la suite de la décision prise en assemblée générale.