Bilan d’un an de la mission ministérielle « Accélérer les alliances stratégiques »

Publié le : lundi 10 mai 2021

PNG - 163.3 ko
Le 7 mai 2020, la députée Cathy RACON-BOUZON et le président-fondateur du RAMEAU Charles-Benoît HEIDSIECK remettaient les fruits de leurs travaux au Secrétaire d’Etat à l’Engagement Gabriel ATTAL, dans le cadre de la mission ministérielle « Accélérer les alliances stratégiques entre associations, entreprises & collectivités territoriales ».

Au terme de 6 mois d’une mobilisation collective d’une centaine de réseaux publics et privés, ils lui avaient remis :

A cette occasion, l’espace numérique « Alliance & Territoire » était mis en ligne, pour sensibiliser au « jouer collectif » à partir de données, d’outils et d’exemples.

Le 7 mai 2021, Le RAMEAU a remis à la Secrétaire d’Etat à l’Engagement Sarah El HAIRY le bilan des avancées de la mission ministérielle.

Quels en sont les faits saillants ?

L’état des lieux des partenariats en France a été complété par des études sur les pratiques du « jouer collectif » par les citoyens en mai, les entreprises en juin, les élus locaux en novembre 2020 et les acteurs académiques en mars 2021. Ces études démontrent la prise de conscience partagée que les alliances d’intérêt général ont un effet levier pour accélérer la sortie de crise et réduire les fragilités.

Le 1er chantier structurel de la mission est celui de la sensibilisation et de l’outillage des acteurs aux alliances d’intérêt général, pour valoriser les initiatives déjà menées, ainsi que les données, outils et méthodes d’ingénieries existants. C’est le sens du kit « L’ODD 17 en pratique » et de l’espace « Alliances & Territoires ». Pour mieux répondre aux attentes exprimées à ce sujet, la plateforme « L’ODD 17 en pratique » sera lancée le 12 juillet prochain, lors de la 7éme Rencontre des pionniers des alliances en Territoire.

Le 2d chantier vise à lever les freins juridiques aux alliances d’intérêt général. C’est l’enjeu de la proposition de loi déposée le 9 février par Cathy RACON-BOUZON pour expérimenter un droit d’alliance d’intérêt général. Cette proposition de loi a été soutenue par une centaine de personnalités lors d’une tribune au Journal du Dimanche publiée le 14 février.

Le 3éme chantier porte sur l’investissement dans l’ingénierie d’alliance auprès des organisations et des territoires. Des avancées significatives ont été réalisées sur 3 axes : le développement des compétences, avec la mise en place du Fonds i et le développement du Réseau des catalyseurs territoriaux, l’articulation des ingénieries nationales et territoriales, avec la création d’un espace de dialogue qui se réunit tous les 2 mois, et le financement de ces ingénieries avec la création du Fonds ODD 17.

Le dernier chantier a pour but de développer les moyens « d’apprendre à faire alliance ». Il mobilise les acteurs de la recherche et de l’enseignement. Côté recherche, un programme a été initié par l’Institut pour la Recherche de la Caisse des dépôts et Le RAMEAU, comme en témoignent le séminaire de recherche du 25 mars 2021, qui a mobilisé 60 enseignants et chercheurs et les résultats de l’étude IMPACT-Académique de l’Observatoire des partenariats. Côté enseignement, 4 programmes sont en préparation auprès des jeunes, des catalyseurs, des chefs de projet et des décideurs. Ils seront dévoilés à la rentrée 2021.