Parution d’un INSEE Première sur l’adhésion des français aux associations

Publié le : vendredi 5 février 2016

L’INSEE publie un "INSEE Première" consacré aux adhésions des français aux associations en 2013. Ces données permettent de dresser des comparaisons sur les trente dernières années. Elles sont issues des enquêtes que mène depuis trente ans l’INSEE sur les conditions de vie des ménages, qui abordent les pratiques associatives et le bénévolat.

Cette enquête confirme que le monde associatif accueille de très nombreux français : plus de 21 millions de personnes sont membres d’au moins une association, soit plus de 4 français sur 10. Ce taux est stable depuis trente ans.

La proportion d’hommes membres d’une association reste un peu plus élevée, mais en trente ans le monde associatif s’est nettement féminisé. Les adhérents d’associations ne sont pas nécessairement des participants actifs Cependant, ils sont plus impliqués dans la vie citoyenne (participation électorale, bénévolat...).

Les associations comptent davantage d’adhérents parmi les diplômés : comme par le passé, plus on possède un diplôme élevé, plus la probabilité d’adhérer à une association est forte. Cette enquête nous apprend également que la participation des seniors aux associations culturelles ou sportives continue de progresser.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’enquête sur le site de l’INSEE :
- l’enquête complète
- INSEE Première no 1580 (en téléchargement)

Dans la même rubrique

21 septembre 2018

L’édition 2018 de la France associative en mouvements est paru !

Pour la 16ème année consécutive, l’association Recherches et Solidarités publie "La France associative en mouvement". Cette publication annuelle dresse un état des lieux de la vie associative en France au cours de l’année (...)
16 mai 2018

La "France bénévole" : l’édition 2018 est parue

Cette étude annuelle, réalisée par l’association Recherches et Solidarités, permet de suivre les grandes tendances de l’engagement bénévole en France. Cette quinzième édition s’intitule "franchir le pas". Elle interroge les motivations des 25% de Français (...)