Un bilan 2020 à l’écoute des territoires

Publié le : lundi 8 mars 2021

Entre mai et novembre 2020, l’Observatoire des partenariats a mené des études sur le « jouer collectif en sortie de crise ». 81% des Français réclament un « devoir d’alliances », 92% des maires reconnaissent un « besoin d’alliances » et 84% des entreprises déclarent une « envie d’alliances ». Pour pouvoir « Agir ensemble » dès aujourd’hui, encore faut-il comprendre la complémentarité des modèles. C’est l’objectif du programme (Re)Connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général, lancé le 15 octobre pour redécouvrir, dans le cadre de webinaires animés par des experts variés, la diversité des modèles socio-économiques de l’écosystème.

Ce programme a été lancé le même jour que le bilan de 6 mois de la mission ministérielle sur l’accélération des alliances stratégiques, partagé auprès de la Ministre Sarah el HAIRY. Cette mission, qui a mobilisé une centaine d’experts, a identifié 21 mesures et des enjeux majeurs : le besoin d’apprendre à faire alliance, d’animer et de structurer les alliances. Elle a permis de valoriser les données, les outils et les compétences pour « jouer collectif », à l’instar d’espaces numériques dédiés aux alliances d’intérêt général, qui ont été conçus et animés en 2020 : l’espace « Alliances & Territoires » du Ministère de l’Education Nationale, le site des « Catalyseurs territoriaux », et l’animation de la plateforme « l’innovation territoriale en actions ! » sur le thème « l’ODD 17 & les territoires ».

PNG - 206.1 ko

Le 17 octobre 2020, le bilan de 6 mois d’actions sur les 21 mesures de ce programme a démontré qu’un plafonds de verre a été franchi sur la prise de conscience de la pertinence des alliances territoriales. Naturellement, la crise de la Covid-19 n’y est pas étrangère. La démarche d’anticipation de sortie de crise pour les acteurs & actions d’intérêt général, co-pilotée avec le Médiateur des entreprises, en est l’une des nombreuses illustrations (cf. dossier de capitalisation de la démarche).

Les conditions sont désormais réunies pour un changement structurel. Mais, pour y parvenir, il était encore nécessaire de réunir 3 conditions : un « droit de l’alliance », une « ingénierie d’alliance » et « une « prime à l’alliance ». Le dernier trimestre 2020 a permis d’y répondre.

PNG - 193.6 ko

recommander

Dans la même rubrique

4 octobre 2022

Comment piloter ses partenariats ?

Pour piloter ses partenariats, il est utile de disposer d’une information régulière, d’exemples inspirants représentatifs d’une diversité de situations, de contacts en proximité d’animateurs des alliances locales ainsi que ... d’une veille active pour (...)
9 février 2022

Les conditions du « faire alliance » en territoire »

Qui dit nouvelle année, dit nouveau cycle ! Notre ambition est de faire de l’année 2022, l’année du « Faire alliance » et nous comptons bien y parvenir…