14ème édition du Forum National des Associations et Fondations

Publié le : mercredi 23 octobre 2019 - Modifié le : mardi 29 octobre 2019

Le ministère chargé de la vie associative présent au rendez-vous annuel des associations et fondations au Forum National des Associations et Fondations (FNAF) le mercredi 16 octobre, au Palais des Congrès de Paris.

Conçu comme un lieu de réflexion, le Forum National des Associations et Fondations permet aux acteurs du secteur associatif d’échanger, de s’informer et de se former aussi bien sur des problématiques de financement, de gestion, de développement, de communication que de transition digitale.

Le ministère chargé de la vie associative était présent tout au long de la journée sur le stand 159, pour présenter les ressources et guides pratiques sur la constitution et le fonctionnement d’une association, ainsi que de l’information sur les politiques publiques en faveur du développement de la vie associative.

M. Gabriel ATTAL, secrétaire d’Etat chargé de la vie associative auprès du ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse est intervenu en clôture de la conférence plénière "Quel rôle économique pour les associations & fondations aujourd’hui, et demain ?".

Le ministère chargé de la vie associative était présent sur l’atelier "Comment remplir efficacement le formulaire unique de demande de subvention ?" et pendant la conférence "Quand évaluation rime avec association".

Enfin, le Haut Conseil à la Vie Associative (HCVA) et le FONJEP étaient présents sur le stand du ministère.

JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 1.4 Mo

Dans la même rubrique

1er juillet 2021

La tribune du minsitère pour les 120 ans la loi 1901

Retrouvez la tribune signée Sarah El Haïry, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.
1er juillet 2021

Les 120 ans de la loi 1901

Le 1er juillet 1901, Pierre WALDECK-ROUSSEAU fait adopter, au terme d’une longue bataille parlementaire, la loi "relative au contrat d’association", d’une portée considérable et qui garantit une des grandes libertés républicaines. 120 ans plus tard, (...)