Guid’Asso - Signature d’une convention cadre entre la CNAF et l’Etat

Publié le : jeudi 20 janvier 2022

Guid’Asso : le réseau d’accompagnement à la vie associative locale prend ses marques pour se déployer.

Mme Sarah El Haïry, secrétaire d’État auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sport, et M. Nicolas Grivel, le directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales, ont signé le 13 janvier 2022 une convention cadre nationale "Guid’Asso" pour renforcer l’accompagnement des associations locales et des porteurs de projet qui œuvrent chaque jour au renforcement de la cohésion sociale sur le territoire national.

Guid’Asso se déploie sur 10 régions.
En partenariat avec le Mouvement Associatif, la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire, et de la vie associative (DJEPVA) a lancé, à la suite d’une préfiguration en 2021 en Nouvelle-Aquitaine, Centre Val-de-Loire et Hauts-de-France, la réforme de l’accompagnement local des associations : Guid’Asso.
Le dispositif se déploie également en 2022 en Auvergne-Rhône-Alpes, Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, et à la Réunion.

L’objet de Guid’Asso : que chaque association, même la plus petite, puisse sur son territoire, même le plus éloigné d’un centre urbain, trouver près de chez elle un endroit pour répondre à ses questions afin de se renforcer et éventuellement de mutualiser des actions dans le cadre d’un parcours d’accompagnement clarifié et visible.

recommander

Dans la même rubrique

29 avril 2022

L’instruction 2022 relative à la mise en oeuvre de Guid’Asso

Les associations jouent un rôle fondamental dans la vie collective de la Nation et le fonctionnement de notre modèle de société. En parallèle, le secteur associatif traverse des mutations structurelles et conjoncturelles importantes. Pour répondre à (...)
30 juin 2021

Les centres de ressources et d’information des bénévoles (CRIB)

Afin de répondre aux besoins croissants d’information des bénévoles associatifs, notamment dans les petites structures qui ne disposent pas de salarié et dont le budget annuel est inférieur à 10 000 euros, les pouvoirs publics ont créé des centres de (...)