Séminaire "Actifs, Engagement, Bénévolat : Mode d’emploi"

Le ministère chargé de la vie associative a organisé le jeudi 30 janvier 2014 un séminaire sur l’engagement

Publié le : jeudi 30 janvier 2014 - Modifié le : lundi 3 décembre 2018

Comment concilier engagement associatif et activité professionnelle ? Comment peuvent s’articuler les temps sociaux ? A quelles conditions peut se développer l’engagement des actifs ? Quelles sont les pratiques au sein des entreprises dans ce domaine peu exploré ? Quels sont les besoins des associations ? Quel est le point de vue des partenaires sociaux ? Voici les questions que se sont posés les intervenants lors du Séminaire "Actifs, engagement, bénévolat : mode d’emploi"

Le bénévolat, c’est la pierre angulaire du monde associatif. On compte aujourd’hui 12,7 millions de bénévoles associatifs en 2013, dont 5,5 millions d’actifs entre 35 et 64 ans. En effet comme l’a fait remarquer la ministre lors de son discours d’ouverture du séminaire "la croissance du bénévolat masque en réalité des disparités générationnelles : la vie associative est aujourd’hui en premier lieu portée par les retraités." Et malgré une hausse de l’engagement en France, les bénévoles ont aujourd’hui des difficultés à prendre des responsabilités au sein des associations.

Comme la ministre l’a souligné, l’objectif du séminaire "est de mettre tous les acteurs autour de la table - en particulier les partenaires sociaux et le monde associatif- pour défricher le vaste terrain de réformes qui s’offre à nous."

A l’occasion de son intervention Valérie Fourneyron a insisté sur l’importance d’analyser la situation avant de mettre en place un dispositif. Elle a ainsi annoncé la parution des résultats d’un sondage réalisé par l’IFOP pour le ministère sur les besoins et les attentes des actifs, qui posent le contexte et les tendances.

La ministre a également exposé les différents leviers connus qui favorisent l’engagement des actifs :

  • -mettre en lien l’envie d’engagement de l’actif et les besoins des associations
  • -parvenir à une articulation maîtrisée des temps de vie personnelle, familiale, d’activité professionnelle et d’engagement bénévole
  • -revoir la manière dont l’expérience bénévole est reconnue au sein des parcours professionnels.

Valérie Fourneyron en a profité pour présenter ses perspectives pour 2014 "nous voulons instaurer une dynamique forte autour de l’engagement associatif. Nous appuierons la campagne portée par la CPCA sur l’engagement associatif et soutiendrons en particulier l’engagement des jeunes."

Retrouvez :


Actifs, engagement, bénévolat : mode d’emploi... par jeunesse-vie-associative

Dans la même rubrique

31 janvier 2019

29 janvier 2019 : Gabriel Attal fait un premier point d’étape sur la feuille de route "Vie associative" du gouvernement

Le secrétaire d’Etat, Gabriel Attal, a fait un premier point d’étape le mardi 29 janvier 2019 sur la feuille de route gouvernementale pour le développement de la vie associative. Le secrétaire d’Etat avait souhaité que le dialogue entamé puisse devenir (...)
7 décembre 2018

5 décembre 2018 : signature de la Charte des engagements réciproques en Nouvelle-Aquitaine

L’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine et le monde associatif nouvel-aquitain ont profité de la journée mondiale du bénévolat, le 5 décembre 2018, pour signer une Charte régionale d’engagements réciproques. Cette Charte permet de réaffirmer le rôle et la (...)