Qu’est-ce qu’une start-up d’État ? L’exemple de beta.gouv.fr

Publié le : jeudi 3 mars 2022

À l’origine de la création d’une dizaine de services numériques - aussi appelés “start-up d’État”, le programme beta.gouv.fr est une mine d’or. Son objectif ? Aider les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et répondant vraiment aux besoins des gens.

Des start-up d’État comme JeVeuxAider.gouv.fr, il en existe plusieurs. Pour en citer d’autres, nous pourrions parler de transport.data.gouv.fr qui facilite l’accès à l’information voyageur partout sur le territoire, Mon-entreprise.fr qui guide les créateurs et créatrices d’entreprise dans la recherche d’aides, La Bonne Formation qui permet de rechercher une formation efficace pour le retour à l’emploi et découvrir les financements possibles,…

Certaines sont déjà intégralement fonctionnelles, d’autres sont en cours de transfert ou d’accélération, d’autres encore sont au statut d’idée. Quelle que soit la phase de développement du service numérique, celui-ci doit répondre à plusieurs critères contenus dans le manifeste de beta.gouv.fr :

  • Les besoins des utilisateurs sont prioritaires sur les besoins de l’administration
  • L’équipe améliore continuellement son produit et n’est pilotée que par la mesure de l’impact
  • Le mode de gestion de l’équipe repose sur la confiance

Développer des services numériques utiles et à impact

Le numérique est un moyen, jamais une fin : l’outil ainsi conçu est dédié à la résolution d’un problème bien identifié chez les utilisateurs potentiels. En charge de cet outil, l’activité de chaque start-up d’État est dédiée à la résolution de ce problème.

Chez JeVeuxAider.gouv.fr, nous sommes partis du double constat que beaucoup de citoyens avaient l’envie de s’engager pour une cause et que de nombreuses associations avaient des difficultés à recruter des bénévoles.

Au départ, le service proposé est imparfait. Une première version du produit est tout de même lancée, puis directement testée par les utilisateurs. Sous forme d’itération (méthodologie qui permet de créer – mesurer – apprendre), le service s’améliore en continu, jusqu’à atteindre une version qui permet de maximiser l’impact.

PNG - 68.1 ko

Autonomie, confiance, transparence et innovation

L’équipe en charge du service numérique dispose d’une grande liberté et n’est jugée que sur le succès et l’impact réalisé par le produit.

Cette préoccupation constante du résultat au bénéfice de l’intérêt général caractérise d’ailleurs beta.gouv.fr : plus qu’un programme, c’est avant tout une communauté de gens engagés aux profils très complémentaires. Vous y trouverez des coaches, des chargés de déploiement, des développeurs, des designers,… Comme dans une entreprise plus classique, tous les métiers sont représentés ou presque afin que le service dispose des ressources humaines nécessaires à son développement.

Chaque équipe est représentée par un intrapreneur qui est un agent public et expert métier, responsable d’un produit après avoir reçu une formation beta.gouv.

La start-up d’État est déjà devenue un mode emblématique de l’amélioration des services publics et suscite de nombreuses vocations parmi les jeunes diplômés. Rejoignez-nous !
Découvrez en plus sur beta.gouv

recommander

Dans la même rubrique

9 mai 2022

Face aux réfugiés ukrainiens, l’entraide citoyenne a pris de l’ampleur

Depuis le début de la crise en Ukraine, l’engagement bénévole envers les réfugiés, quelle que soit leur nationalité, a pris de l’ampleur.
4 mai 2022

Décupler l’engagement bénévole grâce au SNU

Les missions de bénévolat proposées par les associations, organisations publiques et collectivités inscrites sur la plateforme JeVeuxAider.gouv.fr peuvent être ouvertes aux jeunes qui se sont lancés dans le Service national universel. L’opportunité de (...)